fbpx

“Mais, en fait, tu fais quoi comme travail ?”
Il y a quelques temps, dans le flot des innombrables questions des “pourquoi” et “comment” des enfants, la fameuse question du “c’est quoi ton travail ?” a été mis à l’ordre du jour par ma fille de 8 ans.

Un petit peu effrayée par l’ampleur du travail de vulgarisation que j’allais devoir faire pour répondre à cette question, j’ai opté pour le “découpage” de mon activité en 2 thématiques principales :

t

- "Maman, c'est quoi ton travail ?

– Une partie de mon travail consiste à accompagner les entreprises dans leur démarche de transformation numérique en les conseillant et en formant leurs collaborateurs aux outils numériques.

- Ah... et c'est quoi la transformation numérique ?

 Quand on parle de transformation numérique on parle du changement de nos usages vis à vis des appareils numériques.

On parle de transformation parce que l’apparition du web et des “nouvelles technologies” est assez récente. Par exemple, quand j’avais ton âge, il était rare que les familles aient un ordinateur à la maison, les téléphones portables n’existaient pas et le web non plus ! Aujourd’hui, toutes les personnes qui ont un smartphone, ont un “téléphone/mini-ordinateur/appareil photo/caméra” dans leur poche ! Mais il y a quelques années on n’y pensait même pas !

Pour te donner un exemple, l’année de ta naissance (2011) seulement 17% de la population française était équipée d’un smartphone (et 67% d’un téléphone mobile) alors qu’en 2019 c’est 77% des français qui utilisent un smartphone ! (baromètre du numérique 2019 – publié en novembre 2019). Tu imagines le changement d’usage en 8 ans seulement ? Ça te parait peut-être long 8 ans mais à l’échelle d’une carrière ou de la vie d’une entreprise ce n’est pas énorme.

On parle de transformation parce que cela implique beaucoup de changements !

- A quoi ça sert la transformation numérique et pourquoi les entreprises doivent se digitaliser ?

– La transfo numérique c’est souvent un mot qui inquiète parce qu’on parle de transformation donc de changement et le changement ça fait peur, même aux adultes, et surtout quand il s’agit de modifications liées aux habitudes professionnelles.
Souvent j’utilise le mot de digitalisation des entreprises, ça intimide moins mais l’idée est la même : utiliser le numérique (c’est à dire le web, les applications, les logiciels) pour se simplifier la vie, pour faciliter le travail, pour nous aider à être plus efficace au quotidien dans notre job.

Par exemple, dans la vie de tous les jours, l’utilisation de certains services web ou applications peuvent nous faciliter l’existence : lorsque tu veux discuter avec ton oncle qui vit à 16 000 km d’ici (clin d’œil au tahitien🏝️), tu peux utiliser une application de visioconférence (Facetime ou Hangout par ex) ; si tu oublies un cahier à l’école, on peut demander aux parents d’un(e) camarade de classe de photographier et de nous envoyer la leçon à apprendre via messagerie instantanée (et plus d’excuses pour ne pas apprendre ta leçon 😉) ou encore tu apprécies de vérifier que tu as bien retenu tes tables de multiplication grâce à un jeu sur un site de logiciel éducatif, ça te motive et t’aide à retenir ta leçon.
Toutes ces choses qui te paraissent évidentes ne le sont pas forcément dans toutes les entreprises.

Dans le monde du travail, il y a aussi plein d’applications et de logiciels qui peuvent faire gagner du temps aux collaborateurs et aux clients, leur permettre d’être plus efficace, et améliorer l’image globale de l’entreprise auprès de ses clients.
Et en entreprise, quand on gagne du temps et en productivité, on gagne de l’argent. Encore faut-il connaitre les bons outils et savoir s’en servir.

Quelques exemples de l’utilisation du numérique dans le cadre professionnel ?

  • Utiliser un outil de gestion de projet quand plusieurs salariés travaillent sur un même projet, il est important qu’ils puissent communiquer et que chacun sache où en est l’avancement des différentes étapes.
  • Avoir un logiciel de CRM c’est à dire un outil qui permet de centraliser l’ensemble des informations concernant les clients de la société.
  • Pouvoir programmer un email à envoyer à l’ensemble de ses prospects ou clients grâce à un outil de newsletter.
  • Faire signer un contrat à son client rapidement sans déplacement et sans être tributaire de La Poste grâce à un système de signature électronique…
Z

- Et concrètement tu fais comment ?

 – J’interviens sur 3 grandes étapes :

  • L’audit de digitalisation
    On propose à notre client un questionnaire qui va nous permettre de comprendre le fonctionnement de son entreprise, de connaitre les outils qu’elle utilise déjà et comment elle s’en sert, de vérifier ceux qu’elle connait mais n’utilise pas et de savoir pourquoi (manque de formation, manque de connaissance des fonctionnalités, etc.)
    Il s’agit d’un diagnostic, oui, un peu comme chez le médecin : on pose des questions pour savoir ce qui ne va pas et ensuite on propose non pas des médicaments mais des solutions en fonction des besoins.
    Le but est de faire des recommandations personnalisées : ne pas digitaliser à tout prix mais réfléchir à la valeur ajoutée de l’utilisation d’une solution digitale vis à vis de l’objectif et du contexte de l’entreprise. Nous n’allons pas préconiser d’investir dans une plateforme de réservation en ligne à un restaurant qui est complet tous les jours, par contre, on réfléchira à intégrer un outil en interne qui lui fera gagner du temps pour la gestion de sa marchandise par exemple.
  • L’accompagnement
    Une fois que nous avons déterminé le besoin de notre client, nous pouvons l’accompagner dans le choix du ou des outils à retenir. Pour cela nous allons faire un Benchmark concurrentiel des outils répondant à sa demande, c’est à dire comparer les produits existants sur le marché : lister les produits qui pourraient être utilisé, vérifier que les fonctionnalités de chacun de ces produits correspondent au besoin, tester les outils et juger du bon rapport qualité/prix.
    Ensuite nous aidons les équipes à comprendre et s’habituer au changement : sensibiliser les collaborateurs à l’intérêt de modifier les pratiques en place, susciter l’intérêt pour de nouveaux outils, etc.
  • La formation
    Nous intervenons sur la sensibilisation et l’acculturation des équipes, cela veut dire que nous expliquons les notions de bases du numérique (par exemple : pourquoi communiquer sur le web ?). Nous apprenons aux collaborateurs comment configurer et utiliser les différentes solutions web dont ils ont besoin (outils spécifiques : wordpress, slack…, réseaux sociaux, LinkedIn, vidéo, etc.).
    Nous attachons beaucoup d’importance à faire des formations sur mesure qui laissent place à la mise en pratique que ce soit pour un cours personnalisé pour 2 personnes (formation de 2 collaboratrices chez Sciences-U avec optimisation en live de leur profil LinkedIn) ou pour la formation d’une équipe entière (formation du service communication Handicap International au montage vidéo avec le logiciel Adobe première pro).

Concrètement, on travaille parfois sur les 3 étapes successives : audit, accompagnement et formation mais elles sont aussi dissociables. En effet, il arrive que des organisations aient déjà défini leurs besoins et ne souhaitent pas être accompagnées sur la partie audit ou bien qu’elles nous contactent uniquement pour former leurs salariés.

Alors la transformation digitale, c’est plus clair maintenant ?

Vous avez besoin de plus d’information sur la digitalisation et souhaitez être accompagné ?
Rencontrons-nous !