Test de l’été

– Il faudra que tu me debrief suite à ton call de lundi dernier, tu sais si la team qui organise le workshop a trouvé un slot pour caler l’event le mois prochain ?
– Oui, ils ont trouvé une date, ils doivent maintenant focuser sur la roadmap : ice braker, brainstorming et top 5 de tips pour un bon pitch !

Avant de partir en congés (bien mérités), vous entendez au détour de la machine à café cette conversation, comment réagissez-vous ?
  a/ Je n’ai rien compris à cette conversation, en quelle langue parlent donc ces 2 individus?
  b/ J’ai compris quelques mots mais tout n’est pas très clair, Sorry, I don’t speak english fluently…
  c/ c’est limpide pour moi, ce franglais n’a pas de secret pour moi !

Résultats
a/ Non, vous n’avez pas été projeté dans une autre dimension, vous êtes juste dans une entreprise “hype” 🙂
b/ Félicitations pour votre maîtrise de l’anglais, votre prochain challenge (pardon, défi) sera de l’adapter au français 😉
c/ Il y a 99%* de chance que vous travailliez dans une startup, dans le secteur du web ou de la communication, voyons ensemble comment vous en remettre 😉
* Précisons que ce chiffre est purement fantaisiste et n’est basé sur aucune donnée scientifique ou statistique. Il est simplement le fruit d’une expérience et d’un ressenti au quotidien.

En bonus, la traduction :
– “Tu me tiendras informé des éléments échangés lors de ton rendez-vous téléphonique de lundi dernier. Sais-tu si l’équipe organisatrice du séminaire de réflexion a trouvé une date et un créneau horaire pour programmer l’événement ?
– Oui, l’équipe doit maintenant se concentrer sur le programme : activité “brise-glace” pour que les participants fassent connaissance, atelier de réflexion en équipe, et liste des bonnes pratiques pour élaborer une rapide présentation de son projet.”

Le langage dans le monde professionnel

Nous utilisons de plus en plus de termes anglais, et les sigles (SNCF, EDF…) et acronymes (Ovni, Insee, Unicef…) sont entrés dans nos usages ordinaires.

Soyons réalistes, peu de métiers sont épargnés par l’émergence de cette pratique.

Chaque métier a ses propres acronymes compris uniquement par les professionnels du secteur.
Dans le monde de la formation (pour lequel j’ai travaillé plusieurs années) on parle de CFA (Centre de Formation d’Apprentis), CIF (Congé Individuel de Formation) , CPF (Compte Personnel de Formation), CQP (Certificat de Qualification Professionnelle), FFP (Face à Face Pédagogique) ou encore ECTS (European Credits Transfer System)…
Dans le secteur du handicap (que nous découvrons grâce à l’un de nos clients), on parle ESAT (Établissement et Services d’Aide par le Travail), RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé), AAH (Allocation aux Adultes Handicapés), EA (Entreprise Adaptée)…

Ces sigles sont parfois compris par les usagers les plus concernés mais rebutent souvent les novices en la matière.

On imagine bien que, dans le quotidien des organisations l’utilisation de ces sigles est un gain de temps énorme, cependant, attention à ne pas perdre son auditoire à cause de l’utilisation déraisonnée d’un jargon professionnel !

Une pratique exacerbée dans le secteur de la communication et le marketing

On constate que l’emploi d’anglicismes est particulièrement important dans certains milieux professionnels comme l’informatique, le web, les startups et bien sûr la communication et le marketing.

Nos métiers sont truffés de sigles et de mots anglais : CTO, CEO, CDO, backend, frontend, from scratch, community management, responsive design, inbound marketing, growth hacking, UX, motion design, storytelling, ….**

Vous trouverez sur le web, de nombreuses définitions vous aidant à décrypter ce langage, voici notre petite sélection de ressources qui vous permettront d’être un peu moins perdu(e)s :

  • Informatique / web : les mots de la tech en vidéo
  • Startups : un glossaire assez complet pour comprendre leurs codes
  • Marketing : un site de définitions marketing quasi exhaustif,
  • et les lexiques officiels du mercator (concepts-clé du marketing) et du publicitor (axé publicité)

Auto-analyse de nos pratiques

En toute honnêteté, chez Les Mordues du Web, nous n’échappons malheureusement pas à ce travers. Des années à côtoyer le monde des startups, de la com’ et du web ça laisse des traces !
Mais on se soigne !

Concrètement, oui, on utilise encore pas mal d’anglicismes et d’acronymes liés à notre métier. Certains nous paraissent inévitables (du moins entre nous) car liés à la technicité de certaines pratiques web, comme par exemple : landing page, duplicate content, SEA, podcast, stories, storyboard**
Et les autres, nous les utilisons souvent par “déformation professionnelle”, par (mauvaise) habitude 😕.

Cependant, nous sommes attentives, lorsque nous nous adressons à des personnes non-initiées, à vulgariser au maximum notre langage. Alors, nous avons à cœur d’utiliser des termes français, compréhensibles : “générer des leads” devient “ trouver des prospects”; le “SEO” se rallonge en “Référencement naturel”, “l’update des plugins” redevient “la mise à jour des extensions”, les “followers” restent des “abonnés”, etc.

Notre leitmotiv c’est de rendre autonomes nos clients, d’acculturer, l’objectif n’est donc pas de nier et d’oublier tous ces termes, mais de les expliciter pour qu’ils soient compris par nos interlocuteurs et potentiellement ré-utilisés à bon escient.

Ce jargon existe, on peut le limiter mais nous n’avons aucun intérêt à l’ignorer totalement.

Définitions

**
Retrouvez ici de rapides explications de l’ensemble des termes anglais et sigles utilisés dans cet article et non explicités plus haut :

CTO

Chief Technical Officer = Directeur technique

CEO

Chief Executive Officer = Directeur Général

CDO

Chief Digital Officer = Directeur du numérique

Back-end / Front-end

Back-end : partie invisible pour l’utilisateur d’un site internet qui permet l’administration du site

Front-end : partie visible du site internet

From scratch

Expression très utilisé dans le milieu startup qui signifie créer quelque chose “à partir de rien”.

Community management

Le community management correspond à la gestion de la présence sur les réseaux sociaux d’une marque, d’un produit ou d’une organisation.

Responsive design

Technique visant à optimiser l’affichage d’un site web sur tous types d’appareils : les ordinateurs, les smartphones, les tablettes, etc.

Inbound marketing

Technique marketing visant à faire venir les prospects ou clients spontanément vers son offre.

Growth hacking

Ensemble de techniques, outils et savoir-faire marketing parfois non conventionnel utilisés pour optimiser la croissance rapide d’une entreprise.

UX

User eXperience ou l’expérience utilisateur désigne la qualité d’utilisation d’un produit numérique vécue par l’utilisateur.

Motion design

Technique consistant à donner vie aux images, donner du mouvement au graphisme.

Storytelling

ou l’art de capter l’attention en racontant une histoire.

Landing page

Page de destination, il s’agit de la page web sur laquelle arrive l’internaute après avoir cliquer sur un lien.

Duplicate content

Le terme de contenu dupliqué est utilisé lorsque deux contenus similaires sont publiés sur des pages web différentes. Cette pratique pénalise le référencement naturel d’un site web.

SEA

Search Engine Advertising : référencement payant de sites web

Podcast

Enregistrement audio numérique, emission de radio sur le web.

Story / Stories

Le concept de story sur les réseaux sociaux consiste en une option permettant de poster rapidement des photos ou minis vidéos qui seront visibles durant 24h uniquement.

Storyboard

Document utilisé lors de la conception d’une vidéo qui présente l’ensemble des plans qui constitueront le film.